EL Al et l'Operation Salomon

El Al et l'Operation Salomon


1 - Introduction
L'Opération Salomon est une opération militaire israélienne qui permit en 1991 d'amener les Juifs d'Ethiopie en Israel.
Cette opération, qui connu un véritable exploit aéronautique, fut la plus importante immigration de Beta Israel vers leur nouveau "Foyer national", deux fois plus que l'opération Moise et l'opération Josué réunie.

2 - Contexte
Le régime éthiopien est déstabilisé par des rebelles en 1991.
Plusieurs organisations juives ainsi que l'État d'Israël sont alors préoccupés par le sort des importantes communautés de Falashas ou Beta Israel qui vivaient en Éthiopie et dont l'émigration de masse pourtant voulue par ces populations était rendue difficile jusque-là par le régime de Mengistu Hailé Mariam.
L'affaiblissement de ce dernier est une occasion pour permettre l'Aliyah des Juifs d'Éthiopie selon un plan déjà imaginé depuis 1990.

3 - Contribution d'El Al dans ce transport
En 36 heures, 34 avions de la compagnie israeliénne EL AL et des C-130 de l'armée de l'air israélienne font 41 allers-retours et transportent 14 400 Juifs d’Éthiopie en Israël.
Avec parfois 28 avions dans les airs en même temps, faisant le trajet Tel-Aviv - Addis Abeba.

Cette opération enregistre le record du nombre de passagers en un vol le 24 mai 1991 avec 1222 passagers (1 087 enregistrés plus les enfants en bas âge) transportés dans un Boeing 747 d'EL AL !!!
A l'origine, Il était prévu de transporter 760 passagers, mais les réfugiés souffrant de malnutrition étaient en "sous-poids".
Ainsi 1.087 passagers ont été autorisés officiellement à monter à bords, mais d'autres enfants etaitent cachés sous les robes de leurs mères.

Nota: Capacité Standard d'un A380 = 525 personnes


 Pour réussir cet exploit, les passagers ont dû abandonner leurs maigres biens. Ils ont revêtu leurs habits de fête et ont embarqué avec leurs chefs spirituels et officiants appelés Kes.
Afin de faire monter le maximum de passagers, tous les sièges furent démontés et les usagers ont fait le voyage, heureusement relativement court, assis par terre et serrés les uns contre les autres.